Sri Lanka – Bentota to Mirissa


16 décembre 2016, par  Aurélie et Seb


Après 2 nuits passées au Amal Villa de Bentota, nous partons en direction de Mirissa ou nous passons 2 nuits également. Nous empruntons la route côtière et traversons ainsi tous les villages balnéaires de cette région du sud ouest histoire de nous faire une idée de ce qui nous attend à Mirissa.

Très honnêtement, nos impressions sont assez mitigées. Les plages sont grandes, belles et assez sauvages mais la vie est articulée autour de cette fameuse route, très fréquentée par toute sorte de véhicules à toute heure de la journée. Il n’y a que très peu (voire pas du tout) d’espace pour les piétons, les guesthouses et hôtels sont souvent clôturés et fermés sur eux-mêmes, peu de street food… Bref, c’est très différent de ce qu’on a connu en Thaïlande (oui car c’est un peu notre Bible à nous la Thaïlande!) et, avec des enfants, ça nous semble pas super “fastoche” comme dirait Ewan.

Bon en même temps on découvre tout cela sous une météo maussade, c’est très nuageux et c’est la « Poya » (= pleine lune, mais pour Alessio  « Poya » c’est plutôt du chocolat !) et du coup la mer est toujours aussi agitée, on se croirait presque sur la Côte Sauvage de Quiberon ! C’est beau à voir mais c’est plutôt frustrant de ne toujours pas pouvoir se baigner dans l’océan indien !!

 

Un arrêt prévu dans la ville de Galle, histoire de visiter le fort du 16ème siècle classé Unesco. Nos premiers rotis pris sur le bas côté d’une route, les moins chers jusqu’à présent, les plus pimentés et probablement les meilleurs, et nous voila repartis pour Mirissa.

Nous arrivons donc dans notre Guest House très familiale  (Sanda Beach Guesthouse) et nous installons dans une petite chambre avec vue sur mer. Accueil très local, on se sent “comme à la maison”. Sanda, cingalais ayant passé 36 ans en France,  parle très bien français et nous apprendra d’ailleurs qu’il y a beaucoup de français dans le coin  !

 

previous arrow
next arrow
Slider

 

Mirissa…

C’est un village complètement déstructuré le long d’une route. Il n’y a effectivement presque pas d’espace sur les côtés de la route pour les piétons. Les Sri-Lankais marchent quand même tous sur le bas côtés mais franchement, avec des enfants c’était sportif !!

Nous étions assez surpris de ne pas avoir assisté à plus d’accidents que ça… Leur conduite, celle des bus particulièrement, est juste flippante. C’est la loi du plus fort sur la route et il n’est pas rare de voir un bus dépasser un camion qui dépasse un tuk-tuk, lui même dépassant une moto ! Nous ne sommes pas assurés d’expérimenter ces « bus » archi bondés.

 

Mirissa c’est aussi une longue plage bordée de cocotiers et de bars/restaurants, les pieds dans le sable. L’ambiance et les paysages ne sont pas fous mais passer une soirée les pieds dans le sable à boire une délicieuse caïpirinha sur de la bonne musique n’est pas désagréable !! 😉
Notre grand regret aura été de ne pas avoir pu se baigner en face de la guesthouse pour côtoyer les tortues apparemment habituées à l’endroit !

Le lendemain, nous quittons Mirissa sous un grand soleil et prenons un taxi direction Tangalle (prononcé « Tangoule »), un peu plus vers l’est. Nous prenons une route dans les terres : nos yeux se régalent entre les palmeraies, rizières en bord de route, temples et bouddha de toutes tailles. C’est VERT, mais du genre vert fluo comme ce qu’Aurélie a pu voir en Irlande !

Pause baignade d’une dizaine de minute sur la plage/lagon de Polhena, en compagnie des locaux qui s’extasient toujours autant devant des enfants étrangers !

 

 

L’arrivée sur Tangalle et la beach road, bordée de petites guesthouses avec toutes vue sur mer, nous inspire pour le coup une grosse zénitude.

Autre atmosphère, autre ambiance, on s’y sent déjà super bien mais nous vous raconterons tout ça dans le prochain billet ! 😉

 


[sbscrbr_form]

Répondre à Aurélie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 commentaires sur “Sri Lanka – Bentota to Mirissa