Nouvelle-Calédonie – Premiers jours à Nouméa


07 février 2017, par  Aurélie et Seb


Après avoir réalisé un premier rêve en découvrant l’Australie, nous sommes sur le point d’en satisfaire un deuxième en visitant la Nouvelle-Calédonie, cette île si lointaine et tellement exotique à nos yeux.

Le vol sur Aircalin nous met déjà dans l’ambiance : avion coloré, musique d’ambiance au décollage et à l’atterrissage, hôtesse métisse avec une très jolie tenue et apéritif offert. Nous sommes déjà ailleurs !

Nous passons 4 nuits “chez l’habitant” à Nouméa, dans la baie des Citrons. Ça peut paraître beaucoup, car, à en croire les messages sur les divers forums et blogs, il n’y aurait pas grand chose à y faire. Bien au contraire, nous avons trouvé la ville très agréable et nous pensons qu’il faut y rester un certain temps pour s’imprégner de l’ambiance qui y règne.

48h de pluie pratiquement non stop ont légèrement modifié notre programme de visite mais ça nous a aussi permis d’aller au ciné, ce qui ne nous arrive plus beaucoup à Paris ! 😉 Nous flânons sur la baie des citrons et sur l’Anse Vata, deux très belles plages de Nouméa. Une crêperie est nichée sur la colline qui sépare les deux plages et entre dans notre top 3 de nos meilleures crêperies !  Petite visite du marché qui est plutôt chouette et du centre ville, très animé autour de la place des Cocotiers, où l’on trouve un peu tous les commerces et même un mini Chinatown !

En arpentant la ville à pied ou en bus, nous avons rapidement ressenti l’atmosphère très particulière qui caractérise la Nouvelle Calédonie, surtout ici à Nouméa ou toutes les communautés se côtoient… mais ne se mélangent pas vraiment. La ségrégation est assez radicale et c’est  parfois dur à voir. On ne s’y attendait pas forcément. L’histoire de la Calédonie est complexe et malgré les années qui passent, le passé n’est jamais très loin.

 

Les premiers habitants de l’île, arrivés il y a près de 3500 ans, étaient principalement issus de populations d’origine mélanésienne. Une seconde vague de peuplement, en provenance de Polynésie a eu lieu il y a 900 ans. Les descendants de ces deux populations mêlées ont été désignés sous le nom de Canaques (ou Kanaks).

Sur l’île, il y a également les Caldoches, descendants des côlons venus d’Europe et des anciens bagnards de l’île. Il faut savoir que la Nouvelle-Calédonie a servi à la France de colonie pénitentiaire pendant près de quatre décennies.

La colonisation des habitants de la Nouvelle-Calédonie et des îles proches ne s’est pas faite en douceur et a inauguré une histoire politique assez mouvementée. Encore aujourd’hui, des tensions subsistent entre les populations Canaques, qui vivent en tribus, et les autres habitants. Nous ne pourrons par exemple pas visiter le Sud de la Grande Terre car la route principale est actuellement bloquée par une tribu qui tire à balle réelle sur les véhicules…

L’île compte aussi des polynésiens, des Wallis (de Wallis et Futuna), des asiatiques et bien sur les expats, appelés les “métros”. Les Caldoches et les métros ont une qualité de vie relativement élevée et les salaires sont apparemment bien plus élevés qu’en métropole, alors que les Kanaks nous apparaissent bien plus pauvres, surtout en ville, et sombrent malheureusement dans l’alcool pour certains. Beaucoup d’établissements n’ont d’ailleurs pas de licence pour vendre de l’alcool et la vente est interdite dans les supermarchés à partir du vendredi 12h, pour tout le weekend ! Toutes ces mesures pour éviter trop de débordements. Et quand les Kanaks se déplacent en bus ou en stop, les autres roulent en 4×4…
Bref un sentiment bien étrange qu’il est assez difficile de transcrire sur papier. Il faut le vivre.

 

En conclusion, nous avons passé un très bon moment sur Nouméa, où l’on se voit bien y vivre 😉. Nos hôtes, Cyril et Vaiana, une polynésienne, nous ont accueillis chaleureusement et nous les reverrons probablement sur Paris. Vaiana, qui a toujours vécu dans les îles, rêve d’habiter Paris !! Comme quoi, on est jamais satisfait de ce qu’on a 😀 La retrouvaille de Seb avec un ancien pote d’archi sera également capitale pour la suite de notre séjour, on vous explique tout ça dans les prochains articles !

L’achat de la tente familiale 4 places, des matelas gonflables et d’un petit ventilateur de voyage nous occupe pendant une après-midi pluvieuse. Nous sommes prêts à nous envoler pour les îles de Lifou et des Pins, une parenthèse qu’on oubliera pas de sitôt.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Nouvelle-Calédonie – Premiers jours à Nouméa

  • Marjolaine

    Hello vous …
    Nous sommes à Vars … Semaine de ski moins exotique que la nouvelle caledonnie ….
    On fait ce qu on peut
    On a quand même devalle une piste bleue en luge avec une 100 aîné de personnes !!!!
    Mais vous l avez peut être déjà fait ?? Habitués de Vars
    Nous suivons vos aventures de très près … Ça a l air top !!!!!
    On veut la suite …
    Mention spéciale pour les vidéos de Seb qui a l air de s éclater
    Bizz de nous 3